• Je ne sais pas vous... mais moi...

    Je ne sais pas vous... mais moi...

    C'est la sensation que j'ai en ce moment!

    Toujours plus, plus vite...

    moins bien...

    Je suis une passionnée qui commence à ''détester'' son métier! 

    Où est passée ma vie privée?

    On est en novembre et je ne suis pas loin du ras-le-bol!

    Je vis, je mange, je dors école!

    Tous les jours, sans fin...

    Pour la première fois, je me mets à envisager une reconversion!

    Ce ne sont, pour le moment, que des mots en l'air...  Mais...

     

    ....

    Je hais cette réforme!

     

     

    Désolée pour ce coup de gueule du soir, mais il fallait que ça sorte!

    Beaucoup se défoule sur internet,

    alors, moi aussi!clown

     

    « Comparer des nombresRallye Bandes Dessinées »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    isa44
    Mardi 18 Novembre 2014 à 21:26

    Moi auusi je hais cette réforme ! On s'est bien fait avoir, toujours travailler plus pour le même prix ! Merci la gauche et merci bien aussi aux syndicats qui n'ont pas levé le petit doigt pour nous défendre. Ils sont vraiment à la botte du gouvernement ceux-là ! Cela se serait passer bien différemment si ça avait été la droite qui avait fait cette réforme. Ras le bol et vivement que cette réforme soit supprimée, encore deux ans et demie à patienter.

    Tu vois moi aussi je pousse mon coup de gueule et ça fait du bien parfois

    2
    puce
    Mardi 18 Novembre 2014 à 21:32

    Je tiens exactement le même discours depuis début octobre et nous sommes de plus en plus nombreux à le tenir. Quel dommage..... pour nous. Bon courage à vous tous et toutes.


     


     

    3
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 07:52
    ReCreatisse

    Je comprends parfaitement ta lassitude même si dans mon école nous ne faisons pas la réforme (je suis dans le privé). Par contre , je fais les APC comme hier soir jusqu'à 18h.

    Il faudrait une vraie réforme, sur les programmes, l'emploi du temps, la façon de voir la scolarité, la manière d'enseigner...Une réforme qui respecte  les rythmes de chacun, c'est un rêvesarcastic

    4
    Guionnet
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 07:55
    Je suis dans le même état d'esprit . Je n'ai jamais été aussi épuisée aux vacances de la toussaint. Je ne récupère pas le weekend ( nous travaillons tous les samedis) j'ai le sentiment de vivre à l'école ... 22 ans de métier et quand je pense qu'il me reste encore autant à faire , je me dis qu'il faut trouver une solution , mais quoi ? Je suis preneuse d'idées ! Bon courage
    5
    Linette5
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 08:55
    Oh comme je suis d'accord ! Aujourd'hui, je profite de mon mercredi matin (je suis à 75% pendant encore 2 semaines, jusqu'au jour de l'anniversaire de ma petite) mais que dis-je, non, je ne profite pas puisqu'il a fallu se lever pour emmener les filles à l'école. Jamais je n'ai vu de tels cernes sous leurs yeux. Et moi, je cours tout le temps ! Surtout qu'on a décidé d'enlever 1/4h à la pause méridienne. C'est le pire ! Plus aucun temps, tranquille dans ma classe, pour corriger, afficher, ranger... une horreur !
    6
    BerryBrimbelle
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 09:04

    Moi aussi j'adore mon métier Moi aussi j'ai l'impression de ne jamais m'arrêter et de courir tout le temps

    Moi aussi je suis épuisée et j'ai souvent envie de tout plaquer

     

    7
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 09:18

    Comme je te comprends... Moi aussi je me pose énormément de questions sur mon métier, trop de temps bouffé sur la vie privée... J'ai d'ailleurs fait un bon burn out pendant les 6 premiers mois de l'année, je n'étais plus bonne à rien et encore moins vis à vis de mes enfants dont je n'arrivais vraiment plus à m'occuper (plus la patience, même plus l'envie...)

    Mes collègues ne trouvent pas les élèves plus fatigués. Moi je trouve mes enfants bien plus fatigués. Et moi aussi je suis bien plus fatiguée. Je crois qu'à un moment il faut savoir lever le pied et dégager un peu notre perfectionnisme qui nous bouffe la vie... Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Maintenant que je vais mieux (mais je suis toujours sous traitement), je m'étais dit que j'allais prendre des choses déjà faites pour me faciliter la vie, mais faut toujours que je refasse à ma sauce. Mon couple en pâtit, mon mari n'est pas content de me voir sans arrêt travailler. Bon courage <3 

    8
    Laetitia Nibart
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 09:30
    Bonjour a toutes et tous, je suis dans le même cas que vous .. j ai franchi le cap en me rapprochant du service mobilité carrière du rectorat mais le chemin de la reconversion est parsemé d embûches. je vous conseille une petite lecture Souffrir d enseigner, faut il restear ou partir? Nous ne sommes pas seules!
    9
    nath
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 11:42

    Bonjour, je peux faire un copier-coller de "lulu la souris" sauf que j'ai était en arrêt "que " 9 semaines de classe, au début de cette année civile. J'arrête progressivement mon traitement, plus que jusqu'à la fin du mois. Du coup cette année je prends un mi-temps et on me colle d'office une stagiaire M2. Je fais donc classe le jeudi et vendredi, super alors que j'avais demandé mon vendredi et travailler le lundi. De plus cette stagiaire a déjà eu 6 semaines d'arrêt sur 10 semaines de classe!... Je me tape donc seule la réunion de rentrée avec les parents, les bulletins, les demandes d'aide du RASED, les PPRE, le directeur m'appelle pour savoir ce que la remplaçante de la stagiaire doit faire, enfin bref, je pourrais en écrire un roman, no comment


    "Mon couple en pâtit, mon mari n'est pas content de me voir sans arrêt travailler.


    Bon courage" : tu m'as pris les mots de la bouche lulu...


    Je vous envoie plein de bisous virtuels remplis de courage.

    10
    Bibou73
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 12:17
    Je compatis et je m'insurge aussi ! Je n'ai le temps de rien et je cours tout le temps ! J'ai en plus de ma classe la direction et la gestion des parents et des collegues surtout fait que je me dirige vers le burn out ! Plus personne ne veut rien faire mais qe retourne sur le ditecteur responsable de tout !
    Med enfants sont épuisés mes eleves je n'en parle meme pas ! Ét poiurtant je ne suis pas en ZEP mais dans un village ! Mais travailler tous les jours jusqu'à 16h au lieu de 17 et le mercredi matin moi je ne vois pas où est l'amélioration pour les enfants ! Certains sont à l'école de 7h30 a 18h Ét jusqu'à 12h30 le mercredi parce que la mairie a ete cool et a cherché à arranger les parents. Mais on ne s'intéresse pas aux reels besoins des petits.
    Mes enfants faisaient du sport le mercredi, on continue ppur eux mais ça m'epuise cette course non stop !
    Bref je suis de tout coeur avec toi et comme toi je cherche ce que je vais bien pouvoir faire ....
    11
    p'tidé
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 13:15

    Ouh lala ! Ben c'est pas réjouissant tout ça !!

    Beaucoup de vrai, on est tous(tes) dedans.

    Mais accrochez vous, et surtout, ménagez-vous des pauses obligatoires. Pour moi, c'est rentrer un peu plus tôt de l'école du fait des nouveaux horaires (sinon, c'était pas la peine de changer !).

    Un thé et mon journal (pendant ce temps, plus rien n'existe). Après, on s'y remet... d'accord, mes enfants sont grands, ça change la donne.

    Et surtout, si tout n'est pas aussi bien que l'on veut (on peut toujours mieux faire), on se sera pas payé(e) plus cher ; et nos chérubins n'en seront pas forcément moins savants à la fin de l'année.

    Courage à tous/toutes !yes

    12
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 13:16

    Oh oui ! Moi aussi je te comprends !

    J'ai moi aussi rencontré le service mobilité carrière du rectorat, et je pense changer de travail dans les années à venir....mais ce n'est pas encore pour tout de suite, si j'y arrive !!
    Et 3 de mes connaissances ont fait la même démarche ce mois-ci. C'est bien qu'il y a un problème quand même !!

    Bon courage à toi !!!

    13
    asinello25
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 14:17

    Et bien pour moi, 34 ans de carrière, niveau CP-CE1 + la direction, c'est IDEM...!!!!!

    C'est un rythme de dingue du lundi matin au vendredi soir....le week-end, c'est préparation de la semaine suivante......et les vacances, c'est recherche et préparation des projets pour la période suivante........ Même avec autant d'ancienneté.....si on veut se renouveler...avec ''un peu'' de perfectionnisme en plus...on n'a JAMAIS fini.......!!!  J'ai fait moi aussi un gros burn-out il y a 10 ans....et j'ai compris qu'il est essentiel de penser aussi à soi.......se réserver des activités ''égoïstes''.....se ressourcer...décrocher..... Je n'arrive pas toujours à lever le pied.....à mettre ce satané perfectionnisme en veille....mais OUI...il vaut mieux en faire moins, mais le faire bien.....on ne peut pas tout assurer....on ne peut pas faire '' très bien'' tout ce qui est au programme..... Les enfants ne sont pas des oies que l'on gave et nous, les enseignants, ne sommes pas non plus des machines............. Une chose est certaine.....si je devais choisir mon métier aujourd'hui, ce ne serait assurément pas celui-là......il a tellement changé depuis mes débuts......

    Bon courage à tous.....et particulièrement à ceux qui ne sont qu'au début de leur carrière....

    14
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 15:35

    Comme je l'ai écrit, hier soir, il fallait juste que ça sorte! 

    Je ne suis pas au bord de la déprime ou de l'épuisement mais juste, et profondément agacée, d'être ce hamster à qui on demande toujours plus et qui au final ne fait plus rien de bien.

    Comme deux d'entre vous le disent: foutu perfectionnisme que j'aimerais savoir mettre en veilleuse! 

    Ce qui me fait ''peur'', c'est qu'à priori, ce rythme d'enfer n'est pas sensé durer qu'une année mais des années!!!

     

    Dans ma liste au père Noël, j'ai fait le vœu que ''là haut'', ils nous entendent! Qu'enfin, l'enfant, l'élève, soit au cœur des préoccupations de tous!  he Belle utopie, sans doute.

    Pour cela, il faudrait sans doute changer la société.Vaste sujet de débat....

    Et ma petite vie est certainement très douillette en comparaison de ce qui se passe dans certains pays.

    Mais comme tous, je vois midi à ma porte et je me demande juste combien de temps je vais tenir avant d'être éjectée de cette roue... qui toujours tourne plus vite. 

    Et surtout combien de temps je supporterai d'être un simple courant d'air pour ma famille!

    Enfin... au boulot! J'ai des évals à corriger! Il faut que je rajoute dans ma liste au père noël des évals auto-correctives! wink2

     

    Bon courage à toutes et à tous pour cette période difficile!

    Et n'hésitez pas à vous ''défouler'' ici! ça fait tellement de bien de savoir qu'on n'est pas les seul(e)s à tourner en rond! yes

      

    15
    Jo
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 16:04

    Bienvenue au club ! C'est tout pareil pour moi! beurk

    16
    calimero65
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 16:17

    Bonjour Petite Prune !

    Je compatis totalement avec ton ressentiment ; sauf que personnellement j'ai pu m'échapper momentanément de nos colons gestionnaires (politiques et leurs contremaîtres...);

    Grâce à une vie de couple j'ai réussi à assumer un projet constructif de maison bioclimatique BBC (Passive  si ensoleillement!);Je suis en instance de me promouvoir vers un poste de PLP dans le bâtiment pour encadrer des collégiens ou lycéens, si les détenteurs décisionnelle le consentent...

    Concernant ces rythmes scolaires qui sont tout sauf la prise en considération de la biorythme enfantine et de leur intérêt naturel, je regrette que les instigateurs de l'avènement de la réduction du temps de travail pour les adultes (35 heures , voire semaine de 4 jours(32H) pour huit cents entreprises Françaises,n'ont pas été plus cohérents avec leurs précédentes mesures, à fortiori pour des bambins!?

    Ce dont on a le plus besoin, c'est d'une école d'ouverture, d'une école buissonnière où le temps nous appartiendrait et le chronomètre à ceux qui pensent que le temps c'est de l'argent ( et on peut comprendre cet état d'esprit, puisque ceux qui prêchent ce discours sont ceux qui vivent sur le dos d’autrui et ne produisent rien...), et l'école de l'enfermement n'a jamais été l'idéal des classes populaires, car le savoir essentiel, le savoir des sens, ce trouve dans la vie de tous les jours, dans nos fermes, campagnes, étang et tous les terrains en friche et de la biodiversité .

    Moi je rêve d'introduire la construction écologique en paille dans la bergerie des lobbys industriels de la construction, et revisiter l'histoire des 3 petits cochons sous l'angle de la réalité des gens modestes et prétendument archaïques, car refusant les produits manufacturés, standardisés et normatifs!

    Cordialement, un collègue en voie de transition professionnelle.

     

     

    17
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 16:26

    Oui .Idem.

    Personne ( les réprésentants syndicaux) ne transmet nos difficultés.

    Cette réforme n 'est plus possible .

     

    18
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 19:18

    @calimero65

    je suis tellement d'accord avec ton école d'ouverture, ton école buissonnière!

    je rêve d'avoir le temps de respirer...  d'écouter les petits oiseaux et de tranquillement me demander avec les élèves de quels oiseaux il s'agit... quel est leur régime alimentaire...

    Bref de quitter ma classe, l'enfermement dans lequel on est, le monde virtuel et d'avoir le temps de découvrir, de sentir, de rêver...

    Ouh la la, je deviens poétique...! La fatigue sans doute. ah, ah, ah! wink2

    Père Noël, si tu m'entends....

    19
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 20:04

    Moi aussi je vous suis...

    C'est peut-être ces besoins d'ouverture et de respect du rythme de l'enfant qui me font aller vers la pédagogie Montessori ou qui me font voir l'école à la maison d'un autre oeil....

    20
    JPB
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 21:07

    Je pense qu'il est utile de répondre à Isa44.


    Oui, cette réforme a crée le chaos dans les écoles pour nos élèves et pour nous même. C'est un gouvernement de gauche qui l'a mise en place contre l'avis des enseignants, des parents, des municipalités qui se retrouvent à "gérer le bébé" en mettant en place des activités qu'il va falloir financer (et là à un moment, le contribuable sera sollicité).


    Dire que les syndicats ont laissé faire, c'est en partie vrai. Je préfère dire que les syndicats majoritaires ont laissé faire. Un syndicat a été depuis 2 ans contre et il l'est toujours.


    Dans votre département (ou nationalement) consultez les sites du Snudi Force Ouvrière. C'est le 3è syndicat dans le primaire (pour l'instant) et il n'est pas aux ordres des partis politiques.

    21
    del.gil
    Vendredi 21 Novembre 2014 à 23:21

    Bonsoir,

    je vois que je ne suis pas seule à ruminer sur ce métier. Les preps le soir, le we, les vacances, les réunions le midi à l'inspection, les stagiaires dans les classes au dernier moment, les conférences pédagogiques après la classe, les conseils de maitre , de cycle que l'on ne compte plus,  les rdv parents, les papiers à ne plus finir de remplir dès que l'on différencie un peu ...

    Et dans tout cela il faut du temps pour faire à mes yeux l'essentiel, s'occuper de nos petits élèves.

    C'est vrai qu'à ce rythme, je trouve difficilement le temps de déjeuner, mais pire ma famille passe souvent après l'école. Mon mari me dit souvent que je le veux bien mais on ne fait pas ce métier pour l'argent ou les vacances ...

    c'est le serpent qui se mord la queue !

    Mais j'aime mon métier, alors même si je suis épuisée, j'arrive encore à m'émerveiller, pas tous les jours mais assez pour supporter tout ce qu'on nous inflige.

     

    Courage !

     

    22
    Isa44
    Samedi 22 Novembre 2014 à 16:35

    Le problème dans ce métier c'est que ce n'est pas politiquement correcte de parler d'argent. Et moi j'en ai assez de travailler tout le temps pour pas grand chose et surtout je ne veux plus qu'on me parle des vacances ou de la sécurité de l'emploi.

    Quand j'ai entendu des syndicats dirent au Ministre de l'Education Nationale ( en l'occurrence Mr Peillon) que les enseignants ce n'était pas de l'argent qu'ils voulaient, cela m'a révoltée. Au nom de qui et de quoi se sont-ils permis de dire cela ? Les enseignants ne vivent pas seulement d'eau fraîche et d'amour du métier ! Ras le bol de ce système. Les enseignants sont de moins en moins à être syndiquer et bien il ne faut pas se demander pourquoi. Moi, je n'ai jamais été syndiquée mais si je l'avais été j'aurai certainement renvoyé ma carte déchirée en voyant ce qui se passe depuis deux ans et demie.

    En revanche depuis un mois, je reçois des mails par dizaines des syndicats qui nous disent : votez pour nous ! Et bien non, je ne voterai pour personne, je m'abstiendrai car je tiens les syndicats en partie responsables des dégradations de nos conditions de travail. Ils étaient bien plus réactifs aux annonces des gouvernements de droite et lançaient des mots d'ordre de grève pour des ouis ou des nons. Depuis deux ans et demie, plus rien ou presque !

    23
    nath
    Samedi 22 Novembre 2014 à 18:05

    Tout à fait d'accord avec isa44!

    Je n'ai jamais été syndiquée et je ne compte pas le faire! L'autre jour un responsable de syndicat de ma région est venu à l'école et voulait que je me syndique, à mi-temps ça me coûterait seulement 2 euros et quelques par mois!... Au début, je lisais les mails pour les élections mais là je ne les lis plus et je les mets directement dans la corbeille...

    Pour revenir à la stagiaire qui fait l'autre partie de mon mi-temps. J'arrive à l'école jeudi matin, sa remplaçante n'avait pas corrigé les cahiers du jour, ni les fichiers de maths du mercredi et elle avait fait une partie de ce que je devais faire en fin de semaine mais pas ce qui était prévu en début de semaine...A quoi ça sert de préparer son cahier journal correctement? Son emploi du temps n'est toujours pas affiché dans la classe. J'en ai marre et je ne sais même pas si elle reprend lundi...Je vais de ce pas fournir à mon directeur la liste des matière qu'elle est sensée faire au cas où elle serait encore absente lundi, pour un éventuel remplacement.

    Bon week-end.

    24
    gnoute
    Dimanche 30 Novembre 2014 à 14:33

    bonjour 


    je vous suis dans votre réflexion 


    je suis en CP depuis 16 ans j'ai 53 ans et je n'ai plus mes garçons à la maison donc je devrai avoir plus de temps libre pour moi pour mes loisirs et bien non je suis toujours en train de bosser 


     


    voilà 


    bon courage

    25
    titeliza
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 18:42

    merci ! Je ne suis donc pas seule !! ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :